La Plume Tagada ~ Index du Forum
La Plume Tagada ~
♕ La Plume Tagada, forum d'écriture ♕
 
La Plume Tagada ~ Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Bocal bancal - W ::
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Plume Tagada ~ Index du Forum -> Créations Tagada ~~ -> Fictions ~
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chanata
Plume Chantilly
Plume Chantilly

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2013
Messages: 3 800
Féminin Le plus petit baiser jamais recensé M.Malzieu Fiction, Humour, D'amour

MessagePosté le: Ven 30 Juin - 08:24 (2017)    Sujet du message: Bocal bancal - W Répondre en citant

Hey !
Tout personnellement, je préfère continuer comme on avait fait jusqu'à présent. Tout d'abord parce qu'en tant qu'administratrice, c'est impossible pour moi de jubiler d'aller lire sur Wattpad ce que l'on peut lire ici (x Mais ensuite, je préfère le système de votes, c'est sympa, le lecteur est plus concerné et ça te permet de mieux connaitre nos ressentis. Y'a plus de suspens ! ;)
Je te suis quel que soit ton choix ;3
Bisous !
•••••••••••• ♕ La Plume Tagada ♕••••••••••••

/Cutetown/
La gravité me fait chier, je n'veux être que l'air...(Tim dup)

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 30 Juin - 08:24 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Brooklin
Plume Cerise
Plume Cerise

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2014
Messages: 792
Féminin Oracle Fantastique, Aventure, Fantasy

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 21:26 (2017)    Sujet du message: Bocal bancal - W Répondre en citant

Hay !

Personnellement, je préfère lire ici et garder le côté interactif. Ton histoire est basée sur ces votes hyper cool, ça serait dommage de nous faire lire tout ça d'un coup. Mais je lirai sans doute l'histoire complète avec tous les choix possibles quand tu auras finis de poster ici.
Hâte de voir la suite de Bocal Bancal.

Pleins de bisous.

•••••••••••• ♕ La Plume Tagada ♕••••••••••••
Revenir en haut
Wasabii
Plume Litchi

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2014
Messages: 268
Féminin L'Etranger de Camus. Fantastique, Aventure, Fiction, Engagé, Humour, Tragique, Horreur, D'amour

MessagePosté le: Ven 11 Aoû - 13:17 (2017)    Sujet du message: Bocal bancal - W Répondre en citant



Saluto !

Bon eh bien faisons comme nous l'avons toujours fait ! C'était sympa, je suis contente qu'on poursuive sur cette lancée, au final. Maintenant que j'ai fini, le rythme de posts devrait être plus rapide haha, tout dépend de vos réponses par contre ;). Donc je vais poster le Commun 11 de suite ! Avec un choix... particulier.

Une petite remise en situation : Après plusieurs années sans Dory, Némo et Gary décident de s'échapper en direction de Toulon pour la retrouver. Malgré quelques imprévus, ils arrivent enfin à destination. La nuit est tombée et Dory reste introuvable : ils passent donc la nuit sur la plage, ayant nulle part où aller.

Bonne lecture ! Et n'oubliez pas de voter ;)



**N°11**


Quelques heures après que je me sois endormi, l’écume vint me réveiller. L’esprit vaseux, j’ouvris les yeux et regardai les vagues. Elles semblaient m’appeler, elles voulaient être regardées. Je chuchotai à Gary de se déplacer, la mer se rapprochant de lui. Il ronchonna puis partit quelques mètres plus loin avant de s’endormir presque immédiatement. J’étais seul avec l’océan désormais. Je m’approchai juste assez de lui pour que ses vagues s’échouent à mes pieds. Je fixais l’horizon parfaitement plat, dans un état presque second. Cette immense étendue d’eau abritait tellement de plantes, de poissons et autres créatures inconnues dans ses profondeurs. J’ignorais s’il m’attirait ou s’il m’effrayait, mais une chose était sûre : il ne me laissait pas indifférent, tout comme elle.

« C’est beau, pas vrai ? »

Je reconnais cette voix. Cette voix indéfinissable, chancelant entre la mélodie vive d’un violon et le calme des vagues. Je me tournai vers sa provenance. Elle se tenait là, debout, à quelques mètres seulement de moi, portant un T-shirt rayé bleu et ocre qui se soulevait avec la brise. Je la regardais, perdu : était-ce encore un de ces rêves ? Elle avait changé : ses cheveux étaient coupés très courts, ses bagues aux dents avaient laissé place à une dentition presque parfaite et ses cils s’étaient allongés. Le reflet de la mer dans le bleu de ses yeux me ramena à la réalité : je ne vivais pas un rêve, Dory était là, avec moi.

Avant que je ne le fasse moi-même, elle courut dans mes bras. Je ne savais pas si nous rions ou si nous pleurions, les émotions explosant en nous. On se touchait le visage l’un l’autre, vérifiant que tout cela était bien réel. Puis nous nous lâchâmes pour nous assoir et contempler ensembles la beauté de l’océan, ne cherchant pas à cacher nos larmes de joie qui glissaient sur nos joues.

« Je t’attendais, déclara-t-elle enfin, un immense sourire scotché au visage.
- Comment as-tu su que j’étais ici ?
- Comment as-tu su que je venais regarder la mer tous les soirs ? répondit-elle amusée. »

Je ris : le hasard nous avait aidés sur ce coup-là. Nous observâmes les vagues se rapprocher de nous en silence, submergés par la joie immense de nous retrouver. Dory se mit à rire toute seule, en voyant mon regard étonné, elle m’expliqua :

« Tu n’as pas tellement changé.
- Comment ça ? répondis-je, un peu vexé.
- Enfin, tu n’es pas plus bavard qu’avant en tout cas !
- Tu dis ça parce que c’est toujours toi qui parle en premier, hein ? répliquai-je, joueur. »

A ces mots, elle m’adressa un sourire en coin, affirmant ce que j’avais dit. Je fis mine de m’énerver et me levai pour me lancer à sa course mais elle fut plus rapide que moi et courut se jeter dans la mer, habillée. Je m’arrêtai dans mon élan quand les vagues me touchèrent. Ma chambre engloutie par l’océan, le raz-de-marée me noyant, mon ilot recouvert par les vagues,… toutes ces visions vécues dans mes rêves refirent surface et me figèrent surplace. Dory me regarda d’un air incompréhensif et me demanda d’un air de défi que je connaissais trop bien :

« T’as peur, c’est ça ? »

Oui, j’avais peur, mais je n’allais pas la laisser gagner. Je fermais les yeux et me répétais ce que m’avait dit Gary la veille : « Tu traverserais les océans pour elle, hein ? ». Je traverserais les océans pour elle, et j’allais le faire maintenant. J’avançai le premier pied, je sentis une vague me mouiller la cheville, des frissons me parcoururent au contact de sa froideur glaciale. Je posai le deuxième pied, la sensation fut la même. Pas à pas, je pénétrais dans la chose la plus effrayante au monde : l’océan. Impatiente, Dory s’avança vers moi, me saisit par la main et s’exclama, me tirant avec elle plus loin encore :

« Allez, dépêche-toi ! Elle va pas te manger ! »

Je tremblais. De froid ou de peur ? Je ne le savais pas vraiment, mais je n’aimais pas du tout cette expérience. Elle m’emmena jusqu’à ce que l’eau nous recouvre les épaules. L’eau était froide et noire dans la nuit, les étoiles s’animaient à la surface, se prenant pour des lucioles sous-marines. Dory remarqua mon intérêt pour ces petites lumières d’argent et me suggéra :

« Ca te dirait de les voir de plus prêt ?
- Comment ça ? demandai-je, intrigué.
- Comme ça… »

Elle me sourit et, sans me prévenir, appuya sur ma tête et m’enfouit sous l’eau avec elle. Frigorifié et terrorisé, je me recroquevillai dans cet environnement que je ne connaissais pas. La froideur m’enveloppait de part en part, s’emparait de mes vêtements et de la moindre parcelle de mon visage désormais. Je résistai à la panique qui menaçait de m’envahir et ouvris les yeux faiblement pour voir les étoiles. Mais elle m’avait menti, elle savait pertinemment que les étoiles n’étaient qu’à la surface. La seule étoile que j’arrivais à discerner dans la pénombre et le flou était sa silhouette, avec ses cheveux courts qui dansaient au rythme des vagues, son sourire avec ses dents parfaites, son T-shirt qui se soulevait légèrement, laissant apparaître une tâche de naissance à côté de son nombril. Je m’empressai de remonter à la surface pour reprendre mon souffle et de retourner sur la plage. Gary s’était assis sur un rocher au loin pour se laisser absorber par le spectacle que lui offrait le soleil, sur le point de se lever. Dory et moi nous asseyâmes sur le sable humide pour l’admirer. Alors que la boule de feu faisait son entrée doucement, Dory se confia :

« Parfois, je me surprends à penser à ce que serait devenu ma vie si j’avais emprunté un chemin ou un autre. Le non-vécu offre tellement de possibilités. Ca ne t’est jamais arrivé, à toi ? »

Ca m’arrivait souvent, je pense que ça arrive à tout le monde d’ailleurs. J’avais passé deux années à chercher toutes les façons que j’aurais pu employer pour qu’elle soit restée à mes côtés, et je n’avais toujours pas fini ma liste. Le non-vécu offre trop de possibilités, tout ce que j’avais pu faire ce jour-là, tous ces choix, m’avaient tué de l’intérieur, me rappelaient à quel point j’avais été stupide de rester chez moi cette nuit-là.

« Des fois, je me demande qu’auraient été nos vies si je n’étais pas venue te voir à la récréation, ce jour-là. Est-ce que tu serais venu me voir, toi ? Nous serions nous rencontrés seulement au collège ? Ou pire… jamais ?
- Aurions-nous vécus tout cela ? demandai-je, dans le vide. »

Le feu du soleil incendiait la pupille de ses yeux. Je ne pouvais pas résister à son charme. Mais était-ce sain pour nous, de tenter le coup ? Etions-nous réellement faits pour ça ? Je ne savais pas, tellement d’options se cachaient dans chacun de mes choix…

« Némo, franchement, je sais pas ce que t’attends pour l’embrasser, chuchota Poison.
- Tu devrais attendre Némo, l’euphorie te fait peut-être perdre un peu la tête. Et Dory, elle n’en a peut-être pas envie, votre amitié pourrait en prendre un coup. Réfléchis-bien… »

•••••••••••• ♕ La Plume Tagada ♕••••••••••••


Let's get lost in a world of books and rainy days.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chanata
Plume Chantilly
Plume Chantilly

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2013
Messages: 3 800
Féminin Le plus petit baiser jamais recensé M.Malzieu Fiction, Humour, D'amour

MessagePosté le: Lun 28 Aoû - 17:48 (2017)    Sujet du message: Bocal bancal - W Répondre en citant

Heeey.
LE CHAPITREE QU'ON ATTENDAIT TOUUUUUUUS !! Ca en aura pris du temps mais IL EST LA ! Tu peux pas savoir quelle émotion j'ai eu en le lisant et le relisant. Vraiment , je suis fan. Tu mélanges poésie, nostalgie dans le récit et même dans le dialogue. On s'accroche aux personnages, même si on sait leur histoire fictive. Ils sont là, ils sont en chacun de nous, surtout en tant qu'adolescents. En ce pont-là + le choix Coton/Poison a effectué, ça me fait penser au jeu Undertale. D'ailleurs je vote Poison, on verra bien ce qui se passe après. Si leur amitié est assez forte, elle résistera. Ouais... je voudrais bien tester leur amitié.
J'adore Bancal Bocal, VRAIMENT. Ca sent la fin mais bon, tu n'as pas fini d'écrire du tout. Tu sais quoi? Nous trois et Bocal Bancal se rapprochent sur le fait que les personnages principaux partent à la recherche d'éléments de leurs enfances, alors forcément j'aime le sujet.
Bisous ! ♥
•••••••••••• ♕ La Plume Tagada ♕••••••••••••

/Cutetown/
La gravité me fait chier, je n'veux être que l'air...(Tim dup)

Revenir en haut
Le petit ssaperon rouze
Plume Melba

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2017
Messages: 82
Féminin Harry Potter J. K. Rowling Fantastique, Aventure, Fiction

MessagePosté le: Mar 24 Oct - 16:45 (2017)    Sujet du message: Bocal bancal - W Répondre en citant

Coucou,
Pour le moment j'ai lu que le prologue et les chapitres 1 et 2, mais je voulais dire que j'aime beaucoup l'idée.
Par contre pour moi le prologue est plus un résumé qu'un véritable prologue. C'est pas grave, mais c'est la sensation que j'ai quand je le lis. Et y a une petite faute, c'est pas "Moi non plus" mais moi aussi, parce qu'après c'est "je ne...."
J'ai trouvé que le premier chapitre nous fait entrer in médias rès dans l'action, et je ne le trouve pas enfantin pour ma part, même s'il est énergique et que le personnage central est un enfant. C'est un parti dû au langage utilisé (exemples : se faufiler, être contrainte d'abandonner)
Pour le chapitre 2, je l'ai bien aimé à quelques petites choses prêt. Pour moi, le premier paragraphe est "bizarre" dans le sens où il dit que Coton a raison mais qu'il va faire ce que dit Poison, j'aurais peut-être exprimé la chose autrement, parce que pour moi c'est bizarre d'écouter quelqu'un qui a tort alors qu'on sait que quelqu'un d'autre a raison, surtout quand il a déjà fait l'ânerie et que ça avait fini en catastrophe. Enfin peut-être que j'aurais mis autrement, comme une tentation irrésistible, je sais que c'est pas bien et que ça va mal finir mais je peux pas résister, j'aime trop mon minon et je veux pas le laisser tout seul, etc. Après c'est pas un défaut mais pour moi c'est étrange c'est comme devoir choisir entre croissant et pain au chocolat à la boulangerie et prendre le pain au chocolat alors qu'on préfère les croissants ( balou qui s'emporte ). La deuxième chose c'est concernant Bruce, mais c'est pas un défaut vraiment mais plutôt un avis. Il est bien décrit, aucun problème mais pour moi il est un cliché vraiment très poussé : c'est le plus costaud de la classe et la terreur de l'école : il s'empate et il paraît pas fut-fut. Il a aucune qualité comme il est présenté. J'aurais trouvé plus intéressant (un exemple au pif), qu'il soit malin et fin stratège et que ce soit ses sbires qui lui servent de bras, par exemple, qu'il soit pas diabolisé et aie au moins quelque chose de positif, même s'il s'en sert pour être méchant.
Sinon encore une fois j'aime beaucoup l'idée et je lirais la suite *O* BRAVO ! celui-là il est top mignon j'ai trouvé vous trouvez pas vous parce que moi
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Brooklin
Plume Cerise
Plume Cerise

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2014
Messages: 792
Féminin Oracle Fantastique, Aventure, Fantasy

MessagePosté le: Mer 27 Déc - 23:37 (2017)    Sujet du message: Bocal bancal - W Répondre en citant

Hay,

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH MAIS CA FAIT COMBIEN DE TEMPS QUE JE N'AI AS LU BB? omdd ça m'avait manqué.

Bonbonbon, déjà désolée de ne pas être venue plus tôt. A vrai dire j'ai pas d'excuse, puis tout le monde s'en fout donc passons.

Ce chapitre je l'attendais depuis trèèèès longtemps, et je dois te dire qu'il est vraiment à la hauteur de mes espérances. Toutes tes phrases sont bien pensées et bien tournées. Vraiment tu nous transportes. J'avais l'impression d'être sur la plage, à côté de Gary, entrain de regarder les deux (presque) amoureux dans l'eau.. C'est vraiment une belle histoire, une pause dans ce monde un peu trop violent pour nos esprits d'enfants. Bref, bravo pour ton travail Wasa', toujours au top.

Moi bah comme d'habitude je vote poison. J'aimerai beaucoup qu'il se passe quelque chose entre hehe.

Pleins de bisous. balou qui fait un bisou
•••••••••••• ♕ La Plume Tagada ♕••••••••••••
Revenir en haut
Le petit ssaperon rouze
Plume Melba

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2017
Messages: 82
Féminin Harry Potter J. K. Rowling Fantastique, Aventure, Fiction

MessagePosté le: Ven 12 Jan - 12:48 (2018)    Sujet du message: Bocal bancal - W Répondre en citant

Même si je me suis un peu paumée en chemin parce que je suis bonne à rien, j'ai tout lu sur wattpad. J'avais oublié de le dire donc voilà. Par contre pour commenter vraiment je vais relire sans me paumer, sinon je vais dire du caca ! balou qui fait un bisou
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Wasabii
Plume Litchi

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2014
Messages: 268
Féminin L'Etranger de Camus. Fantastique, Aventure, Fiction, Engagé, Humour, Tragique, Horreur, D'amour

MessagePosté le: Mar 6 Fév - 23:01 (2018)    Sujet du message: Bocal bancal - W Répondre en citant



Wasabii a écrit:
Maintenant que j'ai fini, le rythme de posts devrait être plus rapide haha.


**sors de sa grotte après 6 mois sans nouvelles de BB**


Saluto la populace ! Comment se portent mes lecteurs, ont-ils oublié ce qu'il s'était passé dans le chapitre précédent ? Honnêtement si c'est le cas je vous en voudrai pas, à votre place j'aurai oublié aussi. Alors quelle excuse je vais pondre cette fois... Hum... Je suis à court d'inspiration désolée, on va jeter la faute sur le BAC, le permis,... les classiques. D'ailleurs je devrai être en train de réviser pour mes nombreux controles de la semaine mais j'imagine que mon cerveau préfère se laisser aller à procrastiner, comme si c'était pas déjà le cas 80% du temps ?

Bref, assez de blablas. Merci beaucoup pour votre soutien et vos précieux conseils, ça veut dire beaucoup pour moi ! Déjà 8 pages sur ce "sujet" c'est énorme haha (même si la plupart viennent de moi qui pleurent pour avoir vos votes ou dis des excuses pour s'excuser de son absence de y'a des mois). Je vais juste m'attarder un peu sur le commentaire de notre nouvelle lectrice (qui a déjà fini du coup merci beaucoup à toi pour ton temps et ton attention, je suis attentive à tous les conseils que tu peux me donner) :

Le Petit Ssaperon Rouze a écrit:
Pour moi, le premier paragraphe est "bizarre" dans le sens où il dit que Coton a raison mais qu'il va faire ce que dit Poison, j'aurais peut-être exprimé la chose autrement, parce que pour moi c'est bizarre d'écouter quelqu'un qui a tort alors qu'on sait que quelqu'un d'autre a raison, surtout quand il a déjà fait l'ânerie et que ça avait fini en catastrophe. Enfin peut-être que j'aurais mis autrement, comme une tentation irrésistible, je sais que c'est pas bien et que ça va mal finir mais je peux pas résister, j'aime trop mon minon et je veux pas le laisser tout seul, etc. Après c'est pas un défaut mais pour moi c'est étrange c'est comme devoir choisir entre croissant et pain au chocolat à la boulangerie et prendre le pain au chocolat alors qu'on préfère les croissants.


**Je m'excuse d'avance si j'ai l'air de me braquer ou quoi que ce soit, c'est pas du tout le cas haha je prends toutes tes critiques avec autant de plaisir que n'importe quel autre commentaire voilà voilààà** Donc tout d'abord je suis tout à fait d'accord sur le côté bizarre de "Hum, je sais que t'as raison mais fuck it je vais pas faire ce que tu me dis", je l'avais imaginé comme tu l'as proposé après : la tentation est trop forte et par amour pour son petit minou... Je vais essayer de mieux expliciter ça ! Et pour le côté cliché de Bruce... Je l'assume totalement haha, ça m'amusait d'écrire un personnage comme ça, comme je le fais pas souvent, et au milieu de ces autres un peu moins clichés (du moins je l'espère haha) je trouvais que ça ferait un peu un humour de décalage... Mais peut-être pas du coup ? :/ Alors je sais pas si tu as lu la "bonne version" parce que je sais que le chapitre de "l'affrontement" était genre vraiment vraiment cliché au premier jet, et je l'avais réécrit après... La version sur wattpad est la bonne par contre ! Encore mille merci pour cet avis constructif ! :)

Voilà voilà, le moment est venu pour Némo de se lancer ! Et pour moi aussi, parce que l'histoire prend un certain tournant et j'ai peur que ce ne soit pas forcément apprécié... Enfin, il n'y a qu'un moyen de le savoir !

Bonne Lecture à vous ♥




**N°7**


Le moment était parfait : nous nous retrouvions après des années d’absence, nous débordions de joie, et le spectacle que la nature nous offrait était splendide. La douce lumière du matin illuminait son visage ainsi que ses petites tâches de rousseurs parsemées sur son nez et ses pommettes. L’éblouissement qu’elle ressentait à cet instant se projetait dans ses yeux, pétillants de bonheur et d’admiration.

Je pris une grande inspiration et posa ma main sur la sienne. Elle sursauta et se tourna vers ma main. Elle me regarda d’une façon avec laquelle elle ne m’avait encore jamais regardée. Je ne savais quoi tirer de son regard, alors je plongeai quand même, redoutant que la situation ne se reproduise pas. Je fermai les yeux et m’approchai de ses lèvres. Lorsque je les touchai, je sentis son souffle s’arrêter un instant sous la surprise. Ses lèvres étaient légèrement salées. Mais cette expérience fut d’un court instant, car elle se retira et regarda ailleurs, me laissant en suspens. Tout s’était passé si vite, j’étais perturbé par ce qu’il venait de nous arriver. Avais-je fait le bon choix en suivant mon intuition ? J’en doutais désormais, son comportement était si imprévisible. Elle s’excusa d’une voix tremblante, sans oser me regarder.

Je me mordais la lèvre. J’avais merdé. Coton avait raison : elle ne le voulait pas. Je jetai un œil en direction de Gary. Il m’avait vu : il me faisait des signes d’encouragements ; il n’avait sans doute pas compris que la situation n’était pas aussi réjouissante. Je n’allais pas laisser le silence rendre cette conversation encore plus embarrassante alors je répondis simplement tout bas, d’une voix presque inaudible :

« Ca ne fait rien.
- Je suis désolée, vraiment, je t’adore tu sais. Mais avec la distance…
- Ca ne fait rien, je te dis, l’interrompais-je, presque froidement. »

Nous n’osions plus nous regarder dans les yeux, gênés. J’avais gâché nos retrouvailles et m’en voulais terriblement. Cela faisait deux années, deux putains d’années que j’attendais ce jour et j’avais tout fichu en l’air. Le lever du soleil faisait un bon prétexte pour regarder ailleurs.

« On ne peut pas, tu comprends ? relança Dory.
- Dory, s’il te plaît, arrête… (de remuer le couteau dans la plaie, continuai-je dans ma tête).
- Je suis désolée, t’as fait tout ce chemin pour moi mais… tu sais, en deux ans, on rencontre des gens et… continua-t-elle, hésitante. »

J’aurais dû y penser, à ça. Le non-vécu offrait beaucoup de possibilités, et je n’avais même pas pensé à celle-là. Elle avait rencontré quelqu’un. Et moi je faisais quoi ? Je fonçais tête baissé sans rien savoir de ce qui lui était arrivé en deux ans, hormis la disparition de son appareil dentaire et de sa longue chevelure.

« Et il s’appelle comment ? la coupai-je.
- Pearl. Elle s’appelle Pearl… répondit-elle, embarassée. »

Devais-je être heureux pour elle, ou triste pour moi ? Mes sentiments chancelaient. Je n’avais donc aucune chance, son attirance n’étant pas envers mon genre. Pour détendre l’atmosphère, je commentai :

« Toi non plus tu n’as pas tellement changée.
- Qu’est-ce qui te fait dire ça ? répondit-elle, se prenant au jeu.
- Tu es toujours aussi imprévisible ! »

Elle rit. L’ambiance se faisait moins pesante, et tant mieux. J’appelai Gary pour la lui présenter. Il s’avança et lui tendit la main. Elle la serra, tout en me regardant, et me fit un clin d’œil. Le serrage de main était symbolique pour nous, mais que pour nous, et ça, on avait tendance à l’oublier : ce qui expliquait l’expression d’incompréhension de Gary à cet instant.

Gary et Dory s’entendaient bien et j’en étais ravi. Nous discutâmes et rîmes jusqu’à ce que le soleil soit à son zénith. La plage se remplissait de monde autour de nous sans que nous n’y prêtions la moindre attention. La seule chose à laquelle nous portions de l’attention, c’était le discours interminable de Gary sur l’immensité interstellaire, ou le monologue empli de passion de Dory sur le monde sous-marin. Soudain, une voix criant de l’autre côté de la plage nous interrompit :

« Dory ?! Qu’est-ce que tu fabriques ?! Je t’ai cherchée partout ! »

Lorsqu’elle trouva d’où venait la voix, son visage s’illumina. Elle se leva précipitamment et la rejoint. Alors que je peinais à discerner la personne qui l’avait appelée, le geste que fit Dory me sauta aux yeux : elle lui prit la main. Elle revint vers nous, accompagnée cette fois et déclara :

« Pearl, voici Némo et Gary. Les garçons, je vous présente Pearl.
- Enchantée ! répondit la nouvelle venue. »

Pearl avait la voix chevrotante. Peut-être était-elle intimidée ? Pearl avait un visage rond, quelques mèches blondes et bouclées s’échappaient de son chignon lâche. Ses yeux étaient bleus, comme ceux de Dory mais plus clairs. Ses yeux étaient bleus lagon tandis que ceux de Dory étaient bleus Pacifique. Ses lèvres pulpeuses s’écartèrent et firent apparaître une dentition presque parfaite, à l’exception de dents du bonheur. Ensembles elles étaient rayonnantes, et cela me brisait. Je me sentis mal à l’aise. L’impression de ne pas être à ma place m’assaillait. Gary ressentit mon malaise et proposa :

« On devrait y aller, non ? Rentrer sera long, à pieds.
- Vraiment ? Némo, Gary, vous allez pas partir si vite ! s’emporta Dory.
- Il a raison, répondis-je d’un ton neutre, cachant mes émotions. On ferait mieux de partir maintenant… Mais avant, j’ai quelque chose pour toi. »

J’ouvris mon sac et sortis le poisson clown qu’elle m’avait laissé. J’allais tenir la promesse que je m’étais faite. La peluche n’était plus d’un orange éclatant, ayant absorbé l’eau boueuse de la rivière. Dory la prit délicatement, comme s’il s’agissait de l’objet le plus précieux au monde. Son visage arbora un triste sourire, l’océan de ses yeux menaçant de déborder. Elle se blottit dans mes bras et pleura. Elle murmura dans mon oreille d’une voix tremblotante :

« Je-je suis désolée de t’infliger ça, Némo… Promets-moi que tu reviendras ?..
- Je reviendrai, je te le promets.
- Tu tiens mieux tes promesses que moi, ajouta-t-elle, mélancolique. »

Elle se détacha de mes bras et prit un vieux morceau de papier tâché dans sa poche. Je lui donnai un stylo, et elle y écrivit son adresse. Avant de me le donner, elle finit :

« Comme les adultes. »

Elle reprit la main de Pearl et me sourit. Nous devions partir. Je gardais précieusement son papier avec moi : je ne voulais pas perdre son bocal. Avant que je ne sois trop loin pour l’entendre, Dory me cria :

« J’attends ta lettre ! »

•••••••••••• ♕ La Plume Tagada ♕••••••••••••


Let's get lost in a world of books and rainy days.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Le petit ssaperon rouze
Plume Melba

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2017
Messages: 82
Féminin Harry Potter J. K. Rowling Fantastique, Aventure, Fiction

MessagePosté le: Mar 6 Fév - 23:48 (2018)    Sujet du message: Bocal bancal - W Répondre en citant

Ne t'inquiète pas, je n'ai pas eu l'impression de braquage de ta part. Haut les mains ! balou qui encourage

J'ai tout lu sur wattpad donc c'est bon
Par contre là je lirai plus tard, ma tablette rame balou qui s'emporte
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:07 (2018)    Sujet du message: Bocal bancal - W

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Plume Tagada ~ Index du Forum -> Créations Tagada ~~ -> Fictions ~ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Page 8 sur 8

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com